# BLOG

10/ LES TENDANCES DU WEB, DU DESIGN,
DU GRAPHISME, DE LA MUSIQUE ET UN PEU D'ART.

Retour vers le futur : Le LetterPress

lundi 10 septembre 2018 par Benjamin

En préambule, je ne suis ni partenaire, ni payé pour écrire l’article qui va suivre.
Parler de Cocorico Letterpress n’est motivé que par l’amour du travail bien fait, du graphisme et un coup de foudre pour cette petite entreprise qui transforme vos cartes de visites, flyers, faire-parts de mariage, de naissance, de bar mitzvah en œuvre d’art.

Complètement à contre courant de la logique de production de masse et de rentabilité, Cocorico LetterPress propose une alternative plus que séduisante à l’impression standard.
Le Letterpress (ou impression typographique pour faire plaisir aux croulants de l’académie française) est une technique d’impression ancienne, tout simplement celle inventée par Gutenberg il y a 500 ans.

Je ne vais pas rentrer dans les détails parce que :
1/ vous vous en tamponnez (subtil jeu de mots en rapport avec le sujet de cet article)
2/ j’ai du boulot, wikipedia vous expliquera en détail et mieux que moi comment ça marche.

Anyway, si vous voulez vous démarquer, mettre en valeur votre entreprise avec de super cartes de visite ou faire le plus beau des faire-parts de naissance pour la petite Maéline ou le petit Kylian, alors foncez !

Je vous invite à visiter leur site web, il est super chouette comme disent les vieux jeunes comme moi

www.cocorico-letterpress.fr

letterpress

 


En attendant le nouveau site internet de ToyBox…

lundi 10 septembre 2018 par Benjamin

 

Cela fait plus de 3 ans que je n’ai pas publié de nouveaux articles de blog ou de nouveaux projets. C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire pour maintenir un bon référencement naturel. Et c’est exactement ce qu’il faut faire pour perdre en crédibilité.

Illustration : J’étais 1er à Lyon sur Google en 2016 et jusqu’à l’été 2017 pour les recherches Graphiste Lyon et Webdesigner Lyon. Ce qui m’assurait une excellente visibilité et de nombreuses propositions de travail, mais depuis quelques mois, c’est la dégringolade.

Les cordonniers sont les plus mal chaussés.

Oh, rassurez vous. Cette chute, si elle n’était pas souhaitée était au moins surveillée. J’ai suffisamment de travail pour ne pas avoir la nécessité de maintenir mon référencement naturel.

Malgré tout, un site internet qui n’est pas mis à jour peut rapidement être considéré comme obsolète, voir mort par de potentiels clients porteurs de projets géniaux. Ça ternit également un peu (beaucoup) l’image de marque de ToyBox.

« Eh, regardez mon site internet, je suis un graphiste cool et tendance avec mes projets et mes articles de blog datant de 2015 »
« Non mec, t’es pas cool, t’es à la ramasse complet ».

J’ai donc décidé de prendre le taureau par les cornes et de mettre un coup de plumeau sur toute cette poussière. Articles de blog à venir et portfolio mis à jour petit à petit. Peut être quelques petites modifications esthétiques si mon agenda le permet. Au moins une nouvelle photo !

Les maquettes du nouveau site sont terminées, il ne manque plus que du temps, beaucoup de temps pour le construire. Je croise les doigts pour y arriver avant 2020…

 

Bisous

 


Les tendances du Webdesign en 2015

mardi 17 février 2015 par Benjamin

Comme je suis un rebelle, je vous souhaite aujourd’hui mardi 17 février une excellente année 2015.
Et puis comme le dit mon tonton Bernard fan de contrepèterie devant l’éternel, vieux motard que jamais.

Aujourd’hui, on ne va pas commenter l’actualité, même s’il y a des choses à dire, mais on va parler web.
Et comme ça évolue très vite, il y a plein de choses à dire. 5 choses surtout.

Ladies & Gentlemen, voici les 5 commandements du webdesign en 2015 (nota bene, je vous pondrai un papier sur les tendances du web en 2005, ça serait rigolol).

#1 – Du responsive design tu feras.
Je ne vous apprends rien, un site se consulte sur PC, sur laptop, sur tablette et sur smartphone. Un site pas optimisé, c’est la honte. C’est la grande contradiction de ce monde. Nous sommes de plus en plus sédentaires, mais de plus en plus mobiles. Va comprendre.

#2 – Par l’image tu communiqueras.
Personne ne lit des pages web d’1km. Aujourd’hui, il y a d’autres moyens que les mots (souvent galvaudés d’ailleurs) pour faire passer des idées. Les photos, les pictogrammes, la vidéo par exemple. Un site doit être simple, concis et clair. Et ça ne nuit pas au référencement naturel. Bien au contraire.
En revanche, on évitera les photos libres de droit avec des américains aux dents blanches qui se serrent la main pour évoquer le business et la confiance. Has been.

#3 – En scrollant tu navigueras.
Pourquoi le scroll ? Une lubie de designer ? Pas du tout. Cette tendance vient tout simplement du fait que l’on navigue de plus en plus à partir de mobiles et tablettes. Faire défiler les pages est devenu un geste naturel et s’est développé sur desktop. Les réseaux sociaux aussi nous ont appris à scroller. Enfin, ce mode de navigation permet de ne pas avoir de rupture entre le site desktop et sa version mobile.

#4 – De belles typographies tu utiliseras.
Parce que oui, maintenant nous ne sommes plus limités au Times New Roman et à l’arial (beurk). Un site peut et doit refléter votre image, et ça passe aussi par un choix de polices de caractère adapté. L’autre tendance typographique est l’utilisation de gros caractères. Outre l’aspect fun et ludique, c’est plus facile à lire. Et puisqu’il y a moins de texte, autant se faire plaisir.

#5 – Des histoires tu raconteras.
On appelle ça le storytelling. Au lieu de laisser le visiteur du site se promener comme bon lui semble, on le prend par la main et on lui raconte une histoire. Les animations se déclenchent en fonction de la navigation ce qui capte l’attention de l’internaute. Le message passe, l’image de marque est forte. Tout le monde est content.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures.


Vacances j’oublie tout…

lundi 18 août 2014 par Benjamin

Je me tire. Pas longtemps, juste une semaine. Mais je coupe.
Je ne serai ni joignable par mail, ni par téléphone. Je me trouverai sur une plage bondée qui empeste l’huile solaire à la noix de coco.
Ahhhh les bouchons sur l’A7, le péage trop cher, du sable dans le maillot de bain, des enfants qui jouent trop fort, des coups de soleil derrière les genoux, choux, cailloux, joujoux, hiboux…

Mes vraies vacances, c’est mon boulot. Parce que je l’aime.

De retour le 25 août.

Bisous

 

 


Webmaster pour l’UMP, un job qui rapporte.

jeudi 26 juin 2014 par Benjamin

Ca fait maintenant 2 ans que je suis freelance et je suis assez fier de pouvoir dire qu’aujourd’hui, j’ai créé mon propre emploi. Je paye mon loyer, mes factures, et des fois je fais même les soldes, même si je roule toujours en Clio 2 pourrave.

Mais après avoir vu les montants facturés à l’UMP pour la création et la gestion de leur communication internet par Bygmalion,
je me dis que (plusieurs choix possibles) :

 

Si tu es cardiaque et webdesigner freelance, prends d’abord une aspirine avant de lire les chiffres.
Si tu n’es pas cardiaque, attrape juste ton tube de Durex Play dans le tiroir de ta table de nuit.

 

680 000 euros : C’est la facture du site internet de l’UMP.
Il n’a rien d’extraordinaire, il est moche et il est pas responsive. A ce prix là, j’espère que le webmaster de chez Bygmalion passe sous le bureau de temps en temps.
Moi, à ce prix là, je suis ta biatch.

48 222,72 euros : C’est le prix d’une mise à jour du site perso de Jean François Copé. Un site WordPress.
Ils ont laissé WordPress dans les URLs et le formulaire de contact déconne, les cons. Du travail de sagouins.
Mais pour 48 000 balles, faut pas espérer un travail soigné hein !

172 415,36 euros : C’est le prix de la newsletter hebdomadaire de l’UMP. A l’année. Je saigne du nez.

3400 euros/mois : Soit 3380 euros de marge mensuelle pour l’hébergement du site de Copé chez OVH, le CDiscount de l’hébergement web en France.

J’ai gardé le meilleur pour la fin…

232 598,08 euros : Soit la somme facturée à l’UMP pour la création d’un site internet sur l’éthique du numérique. Le site n’a jamais été mis en ligne. Peut-être est-ce en cours, donc cette somme serait l’acompte de 30% demandé à la signature du contrat ?

Ah si j’étais meilleur commercial…

Copé en vacances

 

 

Keur 


< Précédentes news

CATÉGORIES

  • Art
  • Billet d'humeur
  • Buzz
  • Design
  • Graphisme
  • Marketing
  • Musique
  • Web
  • ARCHIVES

  • septembre 2018 (2)
  • février 2015 (1)
  • août 2014 (1)
  • juin 2014 (2)
  • mai 2014 (2)
  • avril 2014 (2)
  • mars 2014 (4)
  • février 2014 (4)